Dominique Dupuy

Dominique Dupuy est engagé dans la compagnie de Jean Weidt en 1946 où il fait la rencontre de sa future femme, Françoise Michaud qu’il épouse en 1951 et avec laquelle il ne cessera jamais de travailler. Jeune danseur, Dominique Dupuy se forme également auprès de la danseuse et pédagogue russe Olga Preobrajenska puis de Merce Cunningham avant de travailler ensuite auprès de Jerome Andrews. En 1955, Françoise et Dominique Dupuy fondent ensemble Les Ballets modernes de Paris, compagnie dédiée à la recherche chorégraphique en danse moderne mais aussi en danse contemporaine. Dominique Dupuy et sa femme sont à l’origine de « quelques pièces-étapes de l’histoire de la danse moderne et contemporaine » dont une version du Mandarin merveilleux en 1965. Dominique Dupuy enseigne également à l’Institut de formation à l’enseignement de la danse et de la musique (actuellement le Centre national de la danse) et devient le directeur (de 1991 à 1995) du département de la danse de l’Institut de pédagogie musicale et chorégraphique. En 1996, il crée le Mas de la danse à Fontvieille dans les Bouches-du-Rhône, une institution devenue lieu de résidence pour chorégraphes qui permet aussi des rencontres et des colloques ouverts à un plus large public.