La Sagesse du Professeur de français, Cécile Revéret.

La Sagesse du Professeur de français, Cécile Revéret.

« Enfin l’inspectrice nous demanda comment nous occupions les heures de soutien scolaire. Quand mon tour arriva, je répondis :
– Je fais du Bled.
Le haut-le-cœur qu’elle ne put réprimer à la seule évocation de ce manuel de grammaire fut un grand moment. Ce fut moins drôle de résister au nouveau jargon que nous devions désormais utiliser en classe. Les nouvelles notions furent en général bien accueillies par les professeurs de français. Parler de champ lexical ou de progression à thème éclaté vous posait comme quelqu’un de calé. Continuer à faire de la grammaire vous cataloguait dans le camp des ringards. J’étais vraiment démodée. Je fus prise de doutes. Est-ce que ça valait la peine d’enseigner l’analyse logique à une classe qui n’en ferait plus jamais après ? Mais j’ai tenu bon, car peu d’exercices sont aussi structurants pour l’esprit. Saisir les relations que les mots entretiennent entre eux conduit les élèves vers l’abstraction, vers les raisonnements détachés de l’immédiat et de l’affectivité. En ce sens, la grammaire est bien plus que la grammaire. »