Des homélies… au fil du temps, François Boespflug.

Des homélies… au fil du temps, François Boespflug.

François Bœspflug, né en 1945, a opté pour la vie religieuse en 1965, par passion pour l’Évangile, pour la vie communautaire des Dominicains, qui s’en réclame, et pour l’acte même de la prédication. Il a quitté l’Ordre des Prêcheurs cinquante ans plus tard, en 2015, et s’en explique dans Pourquoi j’ai quitté l’Ordre et comment il m’a quitté (Éd. J.-C. Béhar, 2016). Sa voix s’est tue ? Pas tout à fait… Il se pourrait qu’on l’entende encore lorsqu’on lira ses « sermons ». L’éditeur a aimé leur ton singulier, direct, engagé, autocritique, au contenu toujours soigneusement préparé et médité. Il a donc demandé à l’ex-dominicain de fouiller ses archives, et, de concert, ils ont composé un bouquet d’une quinzaine d’homélies prononcées, au fil du temps, sur près de quarante ans. « Il faut se bagarrer avec le texte de l’Écriture sainte pour réussir à extraire de soi un parler vrai, une réponse d’adulte à ce qu’annonce la Parole de Dieu, si possible documentée et pertinente, tout en restant personnelle et engagée, et audible, surtout. », écrit-il dans son introduction. Le recueil qu’on va lire, est une autre façon de conclure une vie dédiée à la prêtrise, par un florilège de textes courts, souvent surprenants, toujours profonds et rafraîchissants.